Les actions clés de l'intervention orthopédagogique sous la loupe de praticiens et de chercheurs

Depuis la publication du Référentiel des compétences de l'Association des Orthopédagogues du Québec (L'ADOQ, 2018) et du Référentiel de compétences pour une maitrise professionnelle en orthopédagogie de l'ADEREQ1, nous savons plus explicitement ce qu’est le rôle de l’orthopédagogue au Québec et le bagage d’expertise qui accompagne ce rôle, notamment sur le plan de l’évaluation et de l’intervention orthopédagogiques. Bien que les deux référentiels exposent clairement les actions clés liées à ces deux compétences orthopédagogiques, plusieurs aspects de la démarche sont encore peu ou pas considérés dans la pratique.

À cet égard, le Symposium 2021 de L’ADOQ, qui aura lieu le 27 octobre, se veut une occasion d’exposer aux participantes et participants la pertinence de considérer un ensemble d’actions clés visant à optimiser la démarche d’intervention orthopédagogique desquelles découle directement la qualité des pratiques orthopédagogiques auprès des élèves qui présentent des difficultés.

Basés sur un maximum de données de recherches, les conférenciers invités présenteront différents aspects d’un continuum de pratiques liées à l’exercice de l’orthopédagogie ainsi qu’aux valeurs éthiques de la profession.

En cohérence avec le Référentiel de compétences professionnelles liées à l’exercice de l’orthopédagogue au Québec de L’ADOQ, la programmation du symposium comporte 5 communications portant chacune sur une des 5 actions clés du continuum de pratiques liées à l’exercice de l’orthopédagogie. 


1 Brodeur, M., Poirier, L. Laplante, L., Boudreau, C., Makdissi, H., Blouin, P., Boutin, J.-F., Côté, C., Doucet, M., Legault, L. et Moreau, A. C. (2015). Association des doyens, doyennes et directeurs, directrices pour l'étude et la recherche en éducation au Québec (ADEREQ).
 

Programmation Symposium

Mot d'ouverture

8 h 30 à 9 h 00

Bloc 1 - Symposium

9h 00 à 10 h 00

Line Laplante,

Ph. D., orthopédagogue, professeure titulaire (Département de didactique des langues, UQAM)

L’élaboration d’un plan de rééducation adapté aux forces et aux besoins réels de l’apprenant constitue une action clé de l’intervention orthopédagogique. La démarche d’évaluation des difficultés d’apprentissage de la lecture-écriture proposée par Laplante (1997, 2000), qui s’articule sous la forme d’un processus de résolution de problèmes, contribue à brosser tel portrait. Cette démarche est enclenchée par le « niveau 0 » au cours duquel des informations sur l’apprenant et sa situation sont initialement recueillies. Le « niveau 0 » est donc une étape incontournable puisque les informations ainsi recueillies influencent les hypothèses formulées, les évaluations réalisées pour les vérifier et, par voie de conséquence, le portrait du lecteur-scripteur qui sera brossé. Cette communication vise à mettre en évidence comment les informations initiales recueillies au « niveau 0 » peuvent être mises à profit pour optimiser la qualité tant de l’évaluation que de l’intervention orthopédagogiques.

Pause

10h à 10h15

Bloc 2 - Symposium

10h15 à 12 h 15

Émilie Cloutier,

M.A., doctorante en éducation (UQAM)

Cette présentation portera sur l’intervention en contexte orthopédagogique. Plus spécifiquement, elle aura comme objectif de présenter les données probantes issues de la recherche quant à la rééducation des processus d’inférence. Tout d’abord, à partir d’un portrait d’élève, les participants seront amenés à identifier les besoins de ce dernier en matière de rééducation. Puis, les modalités d’intervention et de rééducation orthopédagogique appuyées par la recherche seront présentées. À ce stade de la présentation, les participants seront familiarisés avec les types d’inférence, leurs impacts sur la compréhension de lecture, les étapes de l’intervention, les différentes méthodes pour le faire ainsi que l’étayage nécessaire. Étant donné que l’inférence est intimement liée à la métacognition, l’articulation entre ces deux processus sera également discutée. Finalement, une séquence rééducative à l’aide du portrait d’élève arrimant à la fois les principes d’interventions sur l’inférence ainsi que ceux sur la métacognition sera présentée.

Monique Brodeur,

Ph. D., orthopédagogue, professeure (UQAM)

Alain Desrochers,

Ph. D., professeur associé (UQAM)

L’objectif du présent exposé est double : celui de préciser les raisons de pister les progrès des élèves consécutifs à une intervention orthopédagogique et celui de préciser les paramètres méthodologiques qui favorisent la collecte de résultats fiables, valides et utiles à la prise de décisions. Le suivi des progrès constitue une opération d’évaluation guidée par la recherche d’une rétroaction juste et précise sur l’évolution des apprentissages à la suite d’une intervention assortie de cibles d’apprentissage particulières. Cette rétroaction a deux destinataires : l’orthopédagogue qui cherche à déterminer si l’élève fait les progrès attendus ou non et l’élève qui recherche une preuve tangible de ses progrès. Pour assurer la justesse de cette rétroaction, il faut mettre en œuvre des précautions méthodologiques particulières. Celles-ci incluent, sans s’y limiter : un arrimage entre les cibles d’intervention et les cibles d’évaluation, le recours à des épreuves de performance conformes aux standards métrologiques (p. ex., fiabilité des résultats, sensibilité aux changements dans les capacités de l’élève), des critères de décision explicite pour déterminer si des progrès réels ont été faits ou non, des stratégies de représentation des résultats qui assurent la justesse de leur interprétation. En conclusion, nous abordons l’état actuel de l’instrumentation requise pour le suivi des progrès et le rôle du développement professionnel en orthopédagogie.

Diner

12h15 à 13h30

Bloc 3 - Symposium

13h30 à 14h30

Marie-France Côté,

Ph. D., orthopédagogue, professeure (UQAM)

Le transfert des apprentissages joue un rôle essentiel dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. C’est également une variable intimement liée au succès d’interventions orthopédagogiques et à la réussite scolaire. Ainsi, au cours de cette présentation, les facteurs à considérer afin de favoriser le transfert des apprentissages chez les apprenants seront exposés. D’abord, les divers types de transfert qui peuvent être envisagés dans le cadre d’interventions orthopédagogiques seront brièvement abordés. Ensuite, les variables à considérer lors de la planification de séances orthopédagogiques dans le but de mettre en place des conditions favorables au transfert seront présentées. Une séquence d’objectifs rééducatifs, appliquée au cas d’un apprenant, sera ainsi explorée dans le but d’exemplifier les principes théoriques mis de l’avant dans la présentation. Puis, des pistes d’interventions visant à encourager les apprenants à transférer en classe les connaissances et les habiletés ciblées dans le cadre de séances orthopédagogiques seront également communiquées. En conclusion, des pistes de réflexion concernant le transfert entre les habiletés de lecture et d’écriture seront aussi explorées.

Pause

14h30 à 14h45

Bloc 4 - Symposium

14h45 à 15h45

Véronique Bilodeau,

M.A, orthopédagogue, directrice adjointe (CSSDN)

Isabelle Julien,

orthopédagogue (CSSDN)

Katerie Sauvé,

archiviste, régisseuse (Service des archives, CSSDN)

La présentation d’une cartographie décrivant les rôles et les responsabilités de l’orthopédagogue intervenant en milieu scolaire permettra aux participants d’avoir une vision commune des services offerts à leurs élèves. Cette compréhension des différents rôles et responsabilités de l’orthopédagogue permet de mieux préciser le type d’intervention réalisé et ainsi, de déterminer plus facilement les documents à produire pour une tenue de dossier conforme et efficace pour l’ensemble des actions-clés réalisées. D’ailleurs, les éléments inscrits sur cette cartographie sont le résultat d’un travail de collaboration entre différents professionnels réalisé en tenant compte des dispositions légales et déontologiques applicables. Enfin, la production documentaire effectuée avec rigueur tout au long de ce processus dynamique d’évaluation continue et d’intervention orthopédagogique assure une cohérence et une continuité de services favorisant la progression et la réussite des élèves.

Mot de la fin

15 h 45 à 16 h 00

Partenaires